Poitiers : le collectif de Bel Air assigne les opérateurs en justice
par Collectif

Mi-juin 2010, trois familles du Collectif de Bel Air ont assigné les opérateurs Orange, Bouygues, SFR ainsi que la Communauté d’Agglomération de Poitiers au Tribunal de Grande Instance de Paris.

Depuis 1998, une quinzaine d’antennes de téléphonie mobile surplombe l’école Jean Mermoz, la crèche la Bergerie et le centre de loisirs le Baobab (380 enfants).

En avril 2009, une pétition signée par 362 personnes a été remise au maire de Poitiers, lui demandant d’appliquer le principe de précaution et de résilier les conventions signées avec les opérateurs.

En mai 2009, un cas de leucémie a été découvert chez un enfant ayant fréquenté la crèche, l’école maternelle et primaire. Dans une lettre ouverte parue en juillet 2009 le collectif demandait au maire d’agir au plus vite pour que ces antennes soient déplacées. L’absence de réponse claire de celui-ci a conduit le collectif à saisir la justice par le biais de Maître Christophe Ramognino, avocat à Paris.

Contact : collectifbelair86@orange.fr

JPG - 1.1 Mo
Centre Presse 15/09/2010
Mots-clés associés à cet article : Mobilisation
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :