Salon du Médec : indépendance et transparence ?
par Priartem

Information presse du 15 Mars 2007 de Priartem et Marc Arazi, docteur et coordinateur Val de Marne de Priartem

Téléphonie mobile - Salon du MEDEC : "Pour une information médicale pluraliste et indépendante"

Pourrait-on aujourd’hui organiser une réunion sur le tabac sponsorisée par un cigarétier ?

Nous venons d’apprendre que pour la seconde année une table ronde est organisée, dans le cadre du salon Medec, salon professionnel destiné au monde médical, sur le thème « la téléphonie mobile et la santé ? » par… une nouvelle fois Bouygues-Télécom !

Ce n’est plus de l’étonnement comme l’année passée mais un sentiment de mécontentement par rapport à l’attitude tant des organisateurs du Medec que de l’opérateur. En effet , alors que le débat se fait de plus en plus vif au sein de la communauté scientifique, alors que les résultats scientifiques confirment de plus en plus l’hypothèse d’un risque lié à l’exposition aux champs électromagnétiques de la téléphonie mobile, alors que les rapports d’expertise officiels concluant à l’inexistence d’un risque sont largement discrédités, alors que les précédents scandales de santé publique ont montré le rôle négatif des lobbys industriels, que soit confiée à un opérateur de téléphonie mobile, qui a, par définition, des intérêts industriels et commerciaux à défendre dans ce domaine, la responsabilité de l’organisation de l’information à destination du monde médical .

Notre présence l’année dernière, au sein du public, pour poser des questions et sensibiliser les professionnels présents ainsi que celles d’autres associations, lors de la précédente réunion n’a pas fait évoluer les organisateurs. Comment expliquer leur manque de vigilance sur un tel sujet ?

Il est clair que les médecins et au-delà leurs patients manquent d’information sur la question de la téléphonie mobile ( pour rappel il y a en France plus de 50 millions de portables et plus de 35 000 antennes-relais) d’autant qu’il s’agit d’un problème sanitaire émergent, il est donc tout à fait souhaitable que des salons professionnels prennent à bras le corps cette question et s’attachent à fournir une information construite et argumentée en ouvrant un débat scientifique contradictoire sur ce dossier complexe où règne encore une part d’ombre. Hélas, il semble que l’organisation, le 16 mars 2007 au MEDEC, de la table ronde susvisée ne correspond ni de près, ni de loin aux exigences d’indépendance et de neutralité que requiert ce genre de débat. A notre connaissance d’ailleurs, aucune association nationale, et notamment la nôtre, Priartem, n’a été conviée à ce débat.

Nous souhaitons clairement rappeler à nouveau la nécessité du respect de l’éthique médicale dans l’organisation de la formation et de l’information à destination des médecins ou futurs médecins et, ce, parce que de tels agissements nous semblent contraires aux intérêts des patients. Ceux-ci ne jouissent aujourd’hui d’aucune écoute sur les différents symptômes ou maladies qu’ils décrivent lorsqu’ils vivent à proximité des antennes-relais. Leurs souffrances sont niées ou minimisées, traitées a priori de maladies psychosomatiques, ce qui est inacceptable.

Le "parrainage" par Bouygues Telecom de cette table ronde ne peut que rajouter à la confusion dans lequel est plongé le monde médical sur cette question. Nous appelons donc le comité scientifique du Medec à se pencher sur ce sujet et nous l’espérons à peser de toute son influence pour exiger des organisateurs une information pluraliste et contradictoire.

CONTACT PRESSE : Janine Le Calvez - Priartém - Tél. 01.42 47 81 54 Docteur Marc Arazi – Coordinateur Priartém 94

 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :