Nouveau rapport américain : "Financer les compteurs intelligents c’est investir dans une technologie obsolète."
par Autre - Thème : L’expertise scientifique
Information de Powerwatch, 28 novembre 2012.

Un nouveau rapport d’orientation axé sur le réseau électrique et les économies d’énergie "Getting Smarter About the Smart Grid", a été publié par l’Institut National des Sciences, des Lois et des Politiques sociales (NISLAPP) à Washington DC.

Le rapport indique que des milliards de dollars de subventions fédérales pour les compteurs dits "intelligents" de services publics ont été dépensés à mauvais escient sur une technologie qui ne contribue pas à rendre le réseau électrique plus efficace et réactif.

Son auteur, le Dr Timothy Schoechle de Boulder - ingénieur et consultant, expert en technologie de réseau intelligent – est membre de plusieurs comités internationaux de normalisation du réseau intelligent. Il déclare :
- Le Congrès, les administrations étatiques et locales, ainsi que les contribuables, ont été induits en erreur à propos du soit disant avantage de réduction des coûts des nouveaux compteurs dits "intelligents", payés en grande partie avec l’argent des contribuables.
- L’approche actuelle de l’infrastructure du réseau électrique aux États-Unis décrit dans le rapport Cadre d’action pour le 21e siècle, publié par le Comité National des Sciences et Technologies (NSTC) et le Bureau exécutif du Président montre un manque fondamental de compréhension des problèmes liés à l’avenir de l’électricité et de l’énergie.
- Il existe des conflits inhérents au fait qu’un service public qui détient le monopole empêche toute une nation de passer vers une politique d’énergies renouvelables et fournit par la même occasion une caution au gouvernement.
- Parce que les investisseurs sont remboursés sur la base du kilo-watt-heure vendu, ils ne vont pas encourager à utiliser moins d’énergie, ou investir dans une technologie qui pourrait aider les utilisateurs à réduire leur consommation d’énergie.
- Les Services Publics investissent dans le déploiement des compteurs dits "intelligents", comme ils le feraient pour toute autre dépense qu’ils considèreraient comme capitale, alors qu’il n’y a aucune garantie claire et significative sur les risques (financiers, de confidentialité, de sécurité, de santé et de coût) pour les utilisateurs et les contribuables. Enfin, il conclut qu’il est grand temps d’arrêter de subventionner une telle approche qui mènerait au gaspillage et mettrait le pays dans une situation économique défavorable à long-terme.

PDF - 1 Mo
Rapport complet (en anglais)
Mots-clés associés à cet article : International
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :