La vente du Babymo sur Internet contrevient aux textes officiels
par Priartem et Agir pour l’Environnement

Courrier du 30 mars 2005, co-signé avec Agir pour l’Environnement, à l’attention de Monsieur Guillaume CERRUTI -Directeur de la DGCCRF

Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

139 rue de Bercy 75012 Paris

Paris le 30 mars 2005

Objet : Vente d’un portable pour enfants contrevenant aux décret et arrêté du 08/10/2003

Monsieur le Directeur,

Par la présente, nous tenons à vous alerter sur la vente d’un portable explicitement destiné aux enfants de 4 à 8 ans diffusé actuellement par l’intermédiaire d’un site Internet www.oopromo.com .

A la suite d’une mobilisation menée conjointement par Agir pour l’Environnement et P.R.I.A.R.T.é.M, les sociétés CARREFOUR et BHV ont accepté de retirer de la vente ce BabyMo, appliquant par là même et de façon proactive les préconisations émanant d’un récent rapport britannique. Les auteurs de ce rapport scientifique, en s’appuyant sur les résultats de plusieurs études officielles récentes, ont exprimé leurs inquiétudes quant aux risques sanitaires liés à l’usage prolongé des téléphones portables, notamment par les enfants.

En outre, en date du 10 mars 2005 dernier, un membre de l’association Agir pour l’environnement a acquis, à partir du site www.oopromo.com, ce portable BabyMo. Par constat d’huissier, établi le 18 mars 2005, les associations ont pu relever certains manquements aux obligations réglementaires en vigueur, notamment l’absence de données relatives au débit d’absorption spécifique, pourtant obligatoire (décret et arrêté du 08 octobre 2003). Le fascicule d’usage ne contient aucune indication visant à alerter le potentiel acquéreur des risques qu’il ferait prendre à un enfant en bas âge qui utiliserait le terminal pendant de longues périodes et, ce, sans kit main libre. Il se contente de renvoyer à un site dont l’adresse semble erronée www.mymoshop.fr .

Nous tenions à vous saisir de ce dossier où à la non-conformation du produit aux normes en vigueur s’ajoutent de réelles inquiétudes sur les risques sanitaires. Nous vous demandons donc la suspension immédiate de la vente de ce portable qui contrevient aux règles nationales.

Convaincus que vous aurez à cœur de faire respecter au plus vite la loi, nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur, à l’assurance de notre parfaite considération.

Stéphen KERCKHOVE, Coordinateur des campagnes Agir pour l’Environnement

Jeanine LE CALVEZ, Présidente de Priartém

Mots-clés associés à cet article : Enfants
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :