Communes candidates à l’expérimentation : une très forte mobilisation des villes de l’Ile de France
par Priartem
Fin mai 2009, suite au Grenelle des ondes, nous avons lancé plusieurs Appels à tous les élus d’Ile de France pour qu’ ils se portent candidats à l’expérimentation pour une baisse des seuils des champs électromagnétiques et ce afin de montrer leur volonté de voir le principe de précaution vis-à-vis de leurs habitants enfin respecté et mis en application.

Les résultats viennent d’être officialisés. 281 villes ont répondu favorablement à cet appel au plan national dont 49 pour toute l’Ile de France.

Pour le département de Seine et Marne, aucune ville n’a présenté sa candidature. Ce qui en fait, avec le Val d’Oise, les deux plus faibles contributeurs alors que les départements du Val de Marne et de Seine Saint-Denis sont respectivement les 1er et second contributeurs en Ile de France et au plan National.

J’ai d’ailleurs annoncé ses résultats lors de la réunion de la coordination Val de Marne qui s’est tenu à Nogent devant des adhérents et sympathisants venus de 22 villes du département :

Lire l’article du Parisien Val de Marne

- Pour le département des Yvelines (Versailles, Château fort en Yvelines, L’Etang la Ville, Poissy, Chevreuse, Sartrouville, Noisy le roi, Dampierre en Yvelines, Vaux sur Seine) ;

- Pour la ville de Paris qui a présentée sept sites ( le 14éme Alésia, le 12éme Gare de Lyon, le 2éme, le 13éme Tolbiac, 18éme Douai Abesses, 15éme Parc des expos, 19-20éme Belleville) ;

- Pour le département de l’Essonne (Palaiseau, Gif sur Yvette, Draveil, Igny, Mennecy) ;

- Pour le département des Hauts de Seine (Nanterre, Suresnes, Saint-Cloud, Bagneux, Malakoff, Fontenay aux Roses, Courbevoie, Asnières, Colombes) ;

- Pour le département de Seine Saint Denis (Saint-Denis, Communauté d’agglomération Plaine commune, Aulnay sous bois, Bondy, Bobigny, Montreuil-sous-bois, Pantin, Noisy le sec, les Lilas, Bondy, Le Blanc Mesnil, Pierrefitte, Saint-Ouen) ;

- Pour le département du Val de Marne (Arceuil, Champigny sur Marne, Charenton le Pont, Chevilly la rue, Ivry sur Seine, Joinville le Pont, Nogent sur Marne, Saint-Mandé, Saint-Maur, Saint-Maurice, Villejuif et Vincennes) ;

- Pour le département du Val d’Oise (Groslay).

Le comité opérationnel chargé des expérimentations relatives à l’abaissement de l’exposition aux ondes électromagnétiques émises par les antennes relais de téléphonie mobile, a quelque jours pour choisir les villes qui seront sélectionnées vraisemblablement lors de sa prochaine réunion prévue le 26 novembre 2009. Concernant les expérimentations sur les baisses de seuil, il est prévu de ne retenir que 5 communes, un lot compensatoire étant attribué à une vingtaine de communes sous forme d’expérimentations de nouvelles procédures de concertation. Il va s’en dire que ce chiffre est insuffisant et doit être revu à la hausse.

Cette forte mobilisation des villes candidates apporte la démonstration de la volonté des élus de voir évoluer le contexte du développement des réseaux de téléphonie mobile vers plus de protection de leurs administrés. Pris trop souvent entre l’arrogance des opérateurs forts d’une réglementation laxiste qui leur est totalement favorable et l’opposition des riverains, sans avoir de réels pouvoirs d’action, les élus adressent ainsi un signal fort au gouvernement.

Merci à tous pour cette forte mobilisation mais le combat ne doit pas s’arrêter là.

Marc Arazi, Coordinateur Régional Ile de France Priartem - www.priartem.fr

Mots-clés associés à cet article : Expérimentation :: Réunion d’information
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :