Un nouvel appel en faveur de l’application du principe de précaution
par Priartem - Thème : Information scientifique
Introduit par une pétition signée par 43 scientifiques de 14 pays – parmi lesquels Daniel Oberhausen, physicien, délégué scientifique de Priartem - un nouveau rapport vient d’être publié sur les 15 raisons de s’inquiéter des effets du téléphone sur l’accroissement des risques de tumeurs du cerveau.

Rédigé à la fois par des personnalités scientifiques et des responsables associatifs, ce rapport s’inquiète d’une sous-estimation des risques dans les études officielles et tout particulièrement dans le programme Interphone.

Cette sous-estimation, liée notamment à la construction du programme – définition exhaustive des utilisateurs de portables (à partir de six mois d’utilisation), échantillon d’adultes exclusivement… - aussi bien qu’à la date de l’observation – entre 2000 et 2003 - doit être prise en compte dans l’interprétation des données. Le retard pris dans la publication des résultats globaux d’Interphone fait craindre, au contraire, une présentation très édulcorée de ceux-ci.

Nous partageons les inquiétudes des auteurs et réclamons, une fois de plus, que les risques, plus que largement suggérés par les résultats d’enquêtes épidémiologiques aujourd’hui publiés se traduisent à travers des actions gouvernementales en faveur de l’application du principe de précaution, tout particulièrement en ce qui concerne les enfants.

PDF - 440.5 ko
15 Reasons for Concern
Mots-clés associés à cet article : Avis d’experts :: Avis de médecins :: Santé
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :