Précipitation et opacité : le projet d’exposition itinérante de la Fondation Radiofréquences
par Priartem et Agir pour l’Environnement

Sans la moindre procédure d’appel d’offre, la Fondation, dont nous rappelons qu’elle est financée pour moitié sur fonds publics, a confié pour une somme de 100 000 euros à une association bretonne que connaissait le président de la Fondation, le soin de réaliser une exposition fourre-tout sur le thème de la téléphonie mobile...

Notre courrier (co-signé avec Agir pour l’Environnement) à Monsieur le Président de la Fondation Santé et Radiofréquences

Paris, le 26 juin 07

A l’attention de Monsieur le Président Fondation Santé et Radiofréquences 28, rue Saint Dominique 75007 PARIS

Objet : Exposition Fondation Santé et Radiofréquences

Monsieur le Président,

Par courrier daté du 16 juin, nous vous avons adressé notre analyse critique du projet d’exposition que vous nous aviez transmis et nous vous avons demandé de faire l’effort de retravailler en profondeur ce projet. Nous avons reçu, en fin de semaine dernière une nouvelle version des panneaux d’exposition et avons dû constater que le seul résultat obtenu se résume à quelques modifications tout à fait mineures, nous obligeant à participer à un véritable jeu des sept erreurs afin de découvrir les amendements anecdotiques que vous avez bien voulu intégrer.

A la lecture de la seconde version de l’exposition programmée par la Fondation Santé et Radiofréquences que vous avez bien voulu nous faire parvenir par voie électronique, nous sommes donc au regret de considérer que vous vous enfermez dans un statu quo qui se traduira par la production d’une exposition biaisée et illisible pour le plus grand nombre.

La philosophie générale de cette exposition demeure inchangée et le flou quant au public visé reste tout aussi grand. Le choix arbitraire de l’association porteuse de ce projet d’exposition et la précipitation qui accompagne sa réalisation ne pouvaient qu’aboutir à ce type de produit marqué à la fois par le manque de professionnalisme et une vision tronquée du débat scientifique concernant les risques sanitaires. Le passage sur le portable et les enfants est emblématique de cette situation. Bien en deçà des conseils les plus modérés émis par les instances de veille et le Ministère de la Santé, il cautionne, de fait, des opérations de type Babymo ou Kiditel.

Tout ceci nous amène donc à nous retirer de la discussion sur ce projet afin que notre présence ne soit pas associée à un quelconque soutien implicite de notre part. Nous nous réservons, bien sûr, le droit de faire savoir l’évaluation négative que nous portons sur le contenu de cette exposition.

Nous devons ajouter, enfin, que cette première expérience négative du dialogue qui nous était promis et que nous espérions voir se mettre en place ne peut que nous inquiéter sur la suite des travaux.

Nous vous remercions de l’attention que vous ne manquerez pas d’apporter à ce courrier. Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments distingués.

Janine LE CALVEZ, Présidente de PRIARTéM

Stéphen KERCKHOVE, Délégué général d’Agir pour l’Environnement

 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :