Pour un moratoire sur le WiFi
par Priartem
Comme les autres applications fondées sur les radiofréquences, le WiFi a été développé sans la moindre étude d’impact sanitaire préalable. Pourtant il existe de nombreux éléments convergents (il s’agit du même type d’ondes que celles utilisées par la téléphonie mobile, le WiFi va constituer une source de rayonnements électromagnétiques supplémentaires et accroître encore les durées et les champs d’exposition, la seule recherche qui ait porté sur la fréquence utilisée par le WiFi suggère de possibles effets génotoxiques…) pour que l’hypothèse d’un risque soit retenu et que soient privilégiées, partout où c’est possible les connexions filaires.
Mots-clés associés à cet article : Wifi
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :