Portables pour enfants : le Portugal applique le principe de précaution
par Priartem
Suite aux conclusions rendues par un groupe de travail interministériel, dans deux rapports remis les 15 et 16 août 2007, la direction générale de la santé vient d’émettre plusieurs recommandations sanitaires quant à l’exposition de la population aux champs électromagnétiques et plus particulièrement, l’usage des téléphones portables par les préadolescents...

Adoption du principe de précaution concernant l’utilisation des portables par les enfants

Celles-ci font suite aux conclusions rendues par un groupe de travail interministériel, dans deux rapports remis les 15 et 16 août 2007. Elles comportaient notamment l’incitation à limiter, par précaution, l’utilisation des téléphones portables par les préadolescents en raison d’une sensibilité particulière de leur organisme aux champs électromagnétiques induits par ces appareils. Cette sensibilité accrue de la jeune population provient de la taille de leur tête de même que de la boîte crânienne plus mince, dès lors plus perméable aux ondes électromagnétiques.

Le groupe de travail rappelle que 20e siècle a vu une augmentation importante de l’exposition de la population aux sources électromagnétiques, ce qui a fait naître des craintes nouvelles. Au Portugal, la multiplication au cours de la dernière décennie de l’implantation de stations de bases des différents opérateurs téléphoniques pour transmettre les communications mobiles, inquiète.

Dans l’attente des résultats des travaux de recherches nationales et internationales sur les champs électromagnétiques dont une étude initiée en 1996 par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le projet international EMF (Electromagnetic Fields), le gouvernement Portugais invite les parents à être vigilants quant à l’utilisation abusive par les enfants des téléphones portables.

Dans ces rapports, il est également rappelé que lorsqu’un téléphone portable a des difficultés à émettre une communication, dans de mauvaises conditions de réception, le potentiel d’émission est automatiquement augmenté. L’intensité de la radiation est par la même occasion renforcée. Ainsi, le groupe de travail recommande fortement de ne pas acheter les étuis anti-radiation dont l’utilité n’a fait l’objet d’aucune démonstration scientifique sérieuse. Pire, leur utilisation a tendance à augmenter les radiations des téléphones portables.

A quand une prise de position officielle et largement communiquée du Ministère de la santé français sur ces questions. Nous rappelons que celle-ci nous avait été promise lors d’un rendez-vous au Cabinet de la Ministre en septembre 2007, alors que nous avions porté l’alerte sur la commercialisation d’un portable destiné aux enfants. La décision ministérielle nous avait été présentée comme imminente. Depuis, silence radio.

Mots-clés associés à cet article : Enfants :: Europe
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :