Orléans, graves incidents autour des antennes-relais, Priartem demande au Maire d’intervenir de façon urgente.
par Priartem

Courrier adressé au maire

Monsieur Serge GROUARD, Mairie d’ Orléans

Place de l’Etape, 45000 - ORLEANS

Paris le 20 mai 2010

Monsieur le Maire,

Nous avons été informés, par certains de nos adhérents, des graves incidents qui ont eu lieu dans votre ville, à la Cité des Murlins, rue des Tonneliers, où les fils électriques permettant l’alimentation des 12 antennes de téléphonie mobile installées sur le toit ont été coupés.

Il s’agit là d’une affaire sérieuse, marque d’un désespoir certain face à une situation qui n’évolue pas, affaire qui risque, si rien n’est fait, de dégénérer gravement, d’autant que le site ne semble pas être sécurisé puisque l’installation électrique des trois opérateurs est accessible à tous, au sous-sol de l’immeuble.

Notre association n’a jamais prôné, loin de là, ce genre d’actions, d’autant que couper les câbles d’alimentation électrique présente un certain danger pour la personne accomplissant le geste. Mais force est de constater que la violence première est celle qui est commise par ceux qui imposent une exposition permanente aux rayonnements de ces antennes aux riverains et qui refusent, depuis des années, l’échange et la concertation.

Il y a, autour de ces antennes, des gens qui souffrent, des enfants qui souffrent, outre tous ceux qui se plaignent d’autres désagréments, liés à ces antennes, tels que le bruit en continu dans l’immeuble. (voir article La Tribune ci-dessous). Lorsque la seule réponse à ces souffrances est le mépris et l’arrogance des opérateurs, la situation devient vite intenable.

Nous en sommes aujourd’hui manifestement à ce stade et nous vous demandons de tout mettre en œuvre pour ramener la sérénité dans ce quartier. La seule solution est de mettre, le plus rapidement possible, l’ensemble des acteurs autour de la table - opérateurs, bailleur, élus et représentants des riverains – afin qu’un dialogue s’installe en vue de la recherche d’une solution alternative favorable à tous et, dans l’attente, d’arrêter le fonctionnement de ces antennes.

Il est à noter, par ailleurs que ces installations qui font l’objet de plusieurs contrats d’implantations entre les trois opérateurs de téléphonie mobile et l’OPHLM d’ORLEANS (16 rue de la Mouillère) sont situées à 100 m, voire moins de 100 mètres d’un collège.

Notre association est toute prête à prendre ses responsabilités lors de la négociation que nous vous demandons de mettre en place et de présider.

Conscients que vous partagez notre analyse sur la gravité de la situation, nous vous remercions d’avance de répondre favorablement à notre demande en acceptant de jouer le rôle de médiateur dans ce dossier.

Dans cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, à l’assurance de notre parfaite considération.

Janine Le Calvez, Présidente de PRIARTEM

Copies à
- Monsieur Gérard MOISSELIN - Préfet du Loiret
- Monsieur Michel BERGUE - Sous Préfet à la ville d’Orléans
- Monsieur Eric DOLIGE - Président du Conseil Général du Loiret
- Monsieur SERIAN - Médiateur de la République
- Monsieur CARRE - Président de l’OPAC d’Orléans
- Monsieur DAVET - Directeur Général de l’OPAC d’Orléans
- Monsieur JACQUOT - Collectif des Murlins


Communiqué de presse envoyé à la suite de la réunion de médiation qui s’est tenue à la Mairie d’Orléans à la demande de PRIARTEM avec Janine Le Calvez et notre adhérent Monsieur Patrick Jacquot, le 5 juillet 2010

PDF - 160.4 ko
Copte rendu suite réunion

JPG - 1.6 Mo
La Tribune 30/09/2010
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :