Nouveau seuil d’exposition proposé par Bouygues Telecom : 6 V/m = 41 V/m... !
par Priartem et Agir pour l’Environnement
Communiqué de presse

Paris, le 07 décembre 2009 : Dans une interview au Figaro, le directeur général de Bouygues Telecom propose d’abaisser les seuils d’exposition dans les lieux de vie à 6 Volts par mètre. Cette proposition qui vise manifestement à anticiper les résultats qui pourraient découler des expérimentations et surtout des débats qui vont se dérouler au Parlement lors du débat sur la loi Grenelle 2, est bien éloignée de la valeur limite de 0,6 V/m préconisée par les associations.

Cette proposition a le mérite de démonter les affirmations des opérateurs selon lesquelles l’abaissement des seuils ne pouvait être envisagé car impossible techniquement à mettre en oeuvre. Cependant, l’opérateur a bien mesuré le « risque » qu’il prend en proposant une telle valeur : 97% des mesures faites à proximité des antennes relais sont inférieures à 6 V/m, laissant supposer que moins d’un pour cent des antennes Bouygues serait concerné par un tel seuil...

Les associations ont récemment mis en ligne une carte des points chauds électromagnétiques qui fait apparaître qu’environ 10% des mesures faites à proximité des antennes relais dépassent les 2 V/m et 17% les 1 V/m. C’est encore beaucoup trop, et, pour suivre les recommandations de l’AFSSET, il est urgent de travailler immédiatement sur ces points chauds.

Les associations ne souhaitent pas s’engager dans une négociation de marchand de tapis en discutant à l’infini d’une valeur absolue pour un seuil d’exposition dans les lieux de vie. Elles souhaitent que soit reprise la proposition de l’AFSSET d’appliquer, à la téléphonie mobile, le principe ALARA qui consiste à imposer aux opérateurs d’émettre et d’exposer au niveau le plus faible techniquement possible, soit en deçà d’un volt par mètre.

Après plus de 10 ans de mobilisation, les associations se félicitent que l’unanimisme relatif aux seuils d’exposition aux antennes relais se lézarde de plus en plus. Les associations appellent les parlementaires et le Gouvernement à profiter de cette ouverture pour enfin engager le débat qui s’impose sur la question des seuils d’exposition aux antennes relais.

Stéphen KERCKHOVE – Agir pour l’Environnement

Janine LE CALVEZ – Priartém

 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :