Mise en place d’une antenne-relais dans le clocher de l’église de Godewaersvelde, des habitants interpellent les habitants de leur village
par PriartemCollectif - Thème : Les antennes contestées
Le Collectif s’est battu des années durant pour éviter de voir s’ériger une antenne-relais au beau milieu du village, à quelques mètres de leurs habitations. La mairie s’empare à nouveau de ce sujet en proposant une antenne sur le toit de l’église.

Au travers du champ

Lettre d’information des habitants aux habitants de Godewaersvelde

« L’urne trônait sur la table du conseil et laissait présager qu’une antenne allait sortir du chapeau...

Sur l’ensemble du Conseil, aucune expertise scientifique sur les CEM et encore moins sur les dimensions sanitaires. Le niveau de discussion tourne autour des "à priori" et des idées reçues ; personne n’est là pour contrecarrer le propos. Le caractère "anxiogène" de l’antenne a été repéré mais pour résoudre cette question, c’est Orange qui viendra prêcher sa bonne parole. Quelle neutralité !

Les risques encourus et constatés n’ont même pas été évoqués. D’habitude, nous avons toujours un débat sur l’inexactitude de ce qu’affirme les scientifiques sur la question.

Il nous faut tout de même rappeler ce qu’avait écrit le Préfet dans un courrier envoyé au premier élu : "le devoir de concertation comme l’oblige la loi". L’élu en question avait rassuré le Préfet en citant la réunion que nous, habitants, avions organisé avec l’association Priartem en juin 2010 (ndlr).

Des réunions et un vote des plus flous : le vote s’est donc déroulé alors que les personnes ne connaissaient pas le sujet du vote. La question n’a pas été "êtes-vous pour ou contre une antenne dans le clocher ?", mais de voter sur les "étapes de contrôle" exprimées dans le "y a qu’à". L’utilisation de l’urne est emblématique dans le cas où certains aient peur d’affirmer leur conviction publiquement...

Aucune consigne concernant :
- L’information des jeunes et l’utilisation abusive du téléphone portable comme le cadre Européen le stipule ;
- Les possibilités techniques de réduire les champs dans son habitat.

Pour les aspects techniques, aucun indicateur chiffré de puissance de l’antenne, si ce n’est un 6 Volt/m sorti d’on ne sais où... Rappelons que le législateur n’a aucunement fait évoluer la loi de ce côté là et que la puissance réglementaire est située bien au dessus (61 Volt/m pour les technologies 3G et 4G, ndlr). Toutefois, alors qu’en Wallonie elle se situe à 3, les hypersensibles reçus ce 27 juin au Ministère de l’écologie, situait l’insupportable à 1 !!

Et enfin, le constat est que la démocratie locale peut être une démocratie bien faible avec une absence à la fois d’information et de concertation, comme pour tous les sujets d’ailleurs !

Aucun membre du conseil municipal ne s’est porté candidat pour accueillir l’antenne chez lui.

PDF - 671.5 ko
Délibération : mensonges !

Suite au prochain conseil municipal. Venez, vous aussi, entendre et constater, et avec vos enfants, qui sont les premiers à profiter de la technologie ! (ne pas oublier d’amener son tabouret car on constate un manque chronique d’équipement en mairie).

Merci aux personnes ayant voté contre le projet (Le vote : 4 votes contre et 11 votes pour, ndlr »)

Pour le collectif

JPG - 297.9 ko
Voix du Nord 26/06 2O13
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :