"Mâles en péril" : documentaire d’Arte
23 novembre 2008 - par Priartem

Arte a diffusé, mardi 25 novembre, à 21 heures, un excellent documentaire sur les perturbateurs endocriniens : « Mâles en péril », réalisé par Sylvie Gilman et Thierry De Lestrade.

Ce documentaire traite des effets désastreux d’un certain nombre de substances chimiques sur notre système endocrinien et de leurs conséquences sur la stérilité masculine, notamment.

Regardez ce documentaire et faites-le connaître autour de vous.


PNG - 68.7 ko

"Mâles en péril"

Depuis 50 ans, la production de spermatozoïdes dans l’espèce humaine a diminué en moyenne de 50%.

Pourquoi ?

Dans les pays occidentaux, le nombre de cancers du testicule ne cesse de croître. Une étude de 2004 montre que l’incidence de ce cancer a augmenté de 50% en 20 ans en France.

Pourquoi ?

Le nombre de malformations congénitales de l’appareil reproducteur masculin augmente également.

Pourquoi ?

Des populations de poissons de certaines rivières se féminisent, de plus en plus de malformations sexuelles et de cas de stérilité sont observés chez les phoques, les oiseaux, les alligators, les grenouilles… Des études sur la faune montrent une dévirilisation croissante.

Pourquoi ?

Féminisation de la nature d’un côté, diminution du nombre de spermatozoïdes chez l’homme de l’autre : des évènements bizarres et inquiétants entre lesquels personne, pendant longtemps, n’avait pensé ou osé établir un lien.

Et si toutes ces observations avaient une origine commune ?

C’est l’hypothèse audacieuse de nombreux scientifiques tant aux Etats-Unis qu’en Europe. Ils sont persuadés que certains facteurs environnementaux sont responsables de ces pathologies et de ces malformations. Au banc des accusés, de nombreuses molécules mises sur le marché par l’industrie chimique : PCB, DDT, éthers de glycol, phtalates, pesticides… liste non exhaustive de composés chimiques qui agissent sur le système hormonal et qui provoqueraient ainsi - peut-être – une féminisation du monde (on les désigne sous le terme un peu barbare de « perturbateurs endocriniens »).

La gravité des faits rapportés impose que l’on s’y intéresse de très près. La fertilité, et donc l’avenir de l’humanité est en jeu.


On peut observer, dans la façon dont ce dossier est freiné par les lobbys, une parenté certaine avec celui de la téléphonie mobile : projets scientifiques interrompus parce que trop gênants pour l’industrie, scientifiques attaqués, résultats contestés ou minimisés…

Nous savons par ailleurs que les champs électromagnétiques ont eux aussi des effets sur la qualité du sperme, ces effets venant s’ajouter à ceux des substances chimiques.

 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
5, Cour de la Ferme Saint-Lazare 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :