Mairie de Paris : du rififi sur le Wifi !
Jeudi 18 septembre prochain, le Comité d’Hygiène et de Sécurité devait évoquer l’avenir du moratoire adopté sur l’utilisation du WiFi dans les bibliothèques parisiennes. Les associations Agir pour l’Environnement et PRIARTéM devaient être auditionnées, à la demande des syndicats, en tant qu’experts. Elles devaient défendre une position de prudence à l’égard d’une exposition à des champs électromagnétiques dont les conséquences sanitaires demeurent totalement méconnues et faire une série de propositions alternatives en matière de connexions filaires.

La Mairie de Paris, par courrier daté du 10 septembre, a décidé de récuser les experts proposés par les syndicats. Agir pour l’Environnement et PRIARTéM s’étonnent de cette soudaine volonté de passer en force alors même que les représentants de ces associations avaient déjà été sollicités à l’occasion d’un précédant CHS de la direction des affaires culturelles.

Il semble manifestement que le Maire de Paris ait décidé, au nom d’une certaine idéologie du « sans fil », de fermer la porte à un dialogue ouvert et constructif. Les associations s’étonnent de cette façon de faire de la part d’un maire « libéral » qui semble ainsi privilégier dans sa gestion municipale une bien étonnante « démocratie participative ».

Agir pour l’Environnement et PRIARTéM s’inquiètent de cette volonté unilatérale alors même qu’une conférence de citoyens est annoncée et dont l’objet est justement de débattre des moyens de protéger les citoyens parisiens d’une exposition chronique aux champs électromagnétiques. Les associations espèrent cependant que la conférence de citoyens pourra être un outil au service d’un débat équilibré, promoteur de consensus.

Mots-clés associés à cet article : Wifi
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :