Lettre ouverte au président des réunions thématiques du "Grenelle des ondes"
par Priartem et Agir pour l’Environnement

"Grenelle des ondes" : 24 heures chrono… mission impossible ?

Lettre ouverte à l’attention de Monsieur Jean-François GIRARD

Monsieur le Président,

La bonne tenue du Grenelle des ondes requiert du temps et une méthode dument éprouvée afin que les parties prenantes puissent faire état de leurs positions respectives dans un cadre stable et transparent, connu et accepté de tous.

La précipitation et l’improvisation avec laquelle le première table ronde technique - prévue le 06 mai prochain - a été organisée ne peut que déboucher sur un débat insatisfaisant. Alors même que nous avions demandé le report de cette première table ronde au regard de l’absence d’ordre du jour à quelques jours de la date retenue pour cette seconde rencontre et faute d’informations permettant aux parties prenantes de s’organiser, le Ministère de la Santé a retouché et retouche encore à moins de 48 heures de sa tenue le format de celle-ci. Cette façon de faire n’est pas de nature à créer un climat propice à la sérénité.

Alors que les ministres s’étaient engagés à accepter la présence de scientifiques, nous avons appris avec stupeur que le collège « ONG » ne pouvait faire appel qu’à deux experts en tout et pour tout, réduisant significativement la possibilité d’ouvrir un débat constructif. Pire, cette information nous est parvenue la veille du long week-end du premier mai, nous laissant deux jours pour solliciter et obtenir un accord au sein du collège « ONG » et inviter et obtenir un accord des experts sollicités, soit en 24 heures chrono, une mission impossible. Nous rappelons d’ailleurs que nous considérons que c’est à l’Etat français d’inviter les experts et non aux associations, de façon à maintenir une saine distance entre les acteurs.

L’improvisation de dernière minute qui semble prévaloir comme mode d’organisation de cette table ronde n’est très certainement pas à la hauteur des enjeux sanitaires et sociaux de ce dossier et laisse mal présumer d’une sortie de crise « par le haut » souhaitée par l’une des ministres à l’occasion de l’ouverture des travaux. La controverse sur les antennes-relais réclame de la part de tous les acteurs de la patience et de la rigueur… nous en sommes aujourd’hui à mille lieux. Par la présente, nous vous demandons donc de bien vouloir prévoir, dès à présent, une nouvelle session de dialogue courant juin afin de permettre l’expression de la diversité scientifique sur un sujet particulièrement brulant. A défaut, nous ne pourrions que constater le peu de cas que vous feriez du débat pluraliste, transparent et contradictoire que nous appelons de nos voeux.

Vous remerciant par avance de l’attention que vous ne manquerez pas d’apporter à nos demandes, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations les plus respectueuses.

Janine Le Calvez, Présidente de Priartém

Stéphen Kerckhove, Délégué général d’Agir pour l’Environnement

Mots-clés associés à cet article : Grenelle
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :