Le sénateur Nègre veut mettre le portable au piquet
par Presse

Hier matin, le sénateur-maire, Louis Nègre, est venu présenter à la classe de 3e 2 du collège des Bréguières, l’amendement qu’il a fait voter mercredi au Sénat, concernant l’interdiction de l’utilisation du téléphone portable dans l’enceinte scolaire, pour les moins de 14 ans.

Son intervention a démarré par quelques questions d’instruction civique. Qu’est-ce qu’un sénateur ? Un amendement ? Un rapporteur de la loi ?

« On nous interdit tout ! »

Dans l’établissement, le règlement est strict s’agissant du portable. « On demande à nos élèves de les ranger dans le cartable et en cas de problème, on les prend et on les rend à leurs familles » a rappelé Mme Martine Perigon, principale de l’établissement.

Un doigt s’est levé dans la salle. « Pourquoi on nous interdit tout ? »

Le sénateur-maire a donc expliqué qu’il avait auditionné de nombreux experts qui l’ont conduit à se faire une opinion sur la dangerosité potentielle du portable, notamment chez des jeunes en pleine croissance. « C’est pourquoi, en tant que rapporteur de la loi sur l’environnement, j’ai proposé des modifications par rapport au projet de loi initial qui prévoyait une interdiction seulement dans les écoles primaires ».

Nice Matin, 10 octobre 2009.

PDF - 208.7 ko
Nice Matin 12/10/2009
Mots-clés associés à cet article : Principe de précaution
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :