L’expertise scientifique
par Priartem - Thème : L’expertise scientifique
L’expertise scientifique doit être distinguée de la recherche scientifique. Elle ne vise pas à la production de connaissances nouvelles mais constitue une lecture secondaire et organisée des résultats des recherches menées. Cette lecture peut, hélas, être plus ou moins complète ou, a contrario, plus ou moins biaisée. En Fance, entre 2001 et 2005, ont été publiés 5 rapports d’expertise qui se caractérisent par le fait qu’ils ont tous été rédigés par le même petit groupe d’experts tous acquis à la cause des opérateurs et donc tous porteurs de la thèse du déni de risque. Grâce au travail que nous avons mené, en partenariat avec Agir pour l’environnement, ces expertises ont été largement discréditées par un rapport extrêmement sévère rédigé par les inspections générales des affaires sociales et de l’environnement.

- l’Afsse/l’afsset : La crise de l’expertise scientifique officielle en France

L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail est une agence publique chargée de rendre des avis au Gouvernement sur les questions de santé environnementale ou de santé au travail. A ce titre, elle a déjà rendu deux rapports sur la téléphonie mobile et s’apprête à en rendre un troisième.
Les deux premiers rapports ont été fortement critiqués et discrédités par un rapport de l’IGE et de l’IGAS que nous avons fortement contribué à rendre public et qui réprouvait, notamment, l’absence d’indépendance de certains des principaux experts vis-à-vis des opérateurs.

- L’expertise officielle sur la téléphonie mobile discréditée  ; 12/2007

- Recours de Priartem et Agir pour l’Environnement auprès de la CADA ;09/2006

- Recours gracieux auprès des Ministres de la Santé et de l’Ecologie ; 06/2006

BioInitiative Report : la preuve des risques

JPG - 1.5 Mo
Le Canard Enchaîné

En août 2007, un groupe de scientifiques internationaux très réputés ont rédigé le plus important rapport d’expertise réalisé à ce jour. Extrêmement complet, il présente un panorama, sans concession, de l’état actuel des connaissances. Loin de la thèse du déni, les scientifiques considèrent que la preuve d’un certain nombre d’effets est aujourd’hui apportée même s’ils constatent que beaucoup de choses doivent être encore clarifiées et approfondies. Ils insistent sur la nécessité de revoir les normes réglementaires appliquées au niveau international qui sont toutes insuffisantes pour protéger la santé des populations exposées.

- Le rapport BioInitiative : Un pavé dans la mare trop tranquille des experts officiels ; 10/2007

- BioInitiative Report : Un nouveau rapport alarmant sur la téléphonie mobile ; 09/200

Les autres rapports officiels

- Conseil scientifique du Maire de Paris : un vrai « faux-rapport » ; 11/2006

- INVS... une enquête tronquée ; 01/2004

Salon du Médec

- Téléphonie mobile : indépendance et transparence ?  ; 03/2007

Points de vue d’experts

- Le lien entre portables et cancers préoccupe les experts américains ; 09/08

- Nouveau rapport Stewart (janvier 2005) beaucoup plus alarmiste... ; 06/2005

- Téléphonie mobile et impact sur la santé : les preuves s’accumulent ! ; 01/2005

- Portable pour enfants : recommandations du Professeur Stewart ; 01/2005

- Effets nuisibles potentiels des radiations de téléphonie mobile sur le fonctionnement du cerveau par G.J. Hyland ; 11/2003

- Conclusions du rapport du Docteur Neil CHERRY sur l’exposition aux CEM ; 12/2001

- Points de vue d’experts sur les effets biologiques des CEM de faible intensité ; 10/2001

- Commentaires du rapport de M. Zmirou au directeur de la Santé par Roger Santini ; 03/2001

 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :