Houlgate : opposition à l’ antenne SFR au coeur du bourg
par Priartem - Thème : Les antennes contestées
Le collectif des riverains de l’antenne SFR implantée le 27 juillet 2009 au centre d’Houlgate, à proximité d’habitations (20m), de l’école maternelle (96m), de l’école élémentaire (110m), du parc des loisirs pour enfants (20m), de la maison "des jours heureux" (60m), de la bibliothèque pour tous (120m)... se bat pour que celle-ci soit déplacée.

L'antenne d'HoulgateDepuis cette date, le collectif dont le porte-parole est Philippe Lefèvre, adhérent de Priartem, a mené des actions pour que cette antenne ne soit pas mise en fonction et soit déplacée.

Face à la très forte mobilisation des riverains, aux résultats d’une pétitions papier (500 signatures) et d’ une pétition sur le Web , le maire, Monsieur Pupin, a obtenu que SFR stoppe - dans un premier temps- les travaux d’implantation de l’antenne. Mais SFR ne répondant plus ni aux courriers ni aux appels téléphoniques du maire, les riverains n’arrivent pas à savoir si l’antenne est quand même placée dans le tube de 12 m de haut et de 60 cm de diamètre ?

Une réunion publique d’information doit être organisée par le maire.

Dans l’immédiat, une réunion "privée" dite "d’instance de concertation départementale relative à l’implantation des antennes relais de téléphonie mobile" doit avoir lieu le 23 septembre 2009 à l’initiative du Préfet du Calvados. Y seront à l’ordre du jour :
- une antenne qui pose problème à Caen ;
- l’antenne d’Houlgate ;
- rappel de la réglementation par l’ANFR et la DASS

Y seront présents :
- le Préfet
- les maires des communes concernées ;
- les opérateurs ;
- les représentants d’organismes officiels ;
- les représentants de quelques associations.... mais le collectif des riverains de l’antenne d’Houlgate a essuyé un refus quant à sa participation !

Néanmoins les riverains continuent à faire confiance à leur maire et attendent le résultat de cette réunion.

Ils rappellent les points forts sur lesquels se fonde leur revendication :
- l’application du principe de précaution ;
- la demande d’une concertation préalable ;
- le risque d’instabilisation de l’ordre public (car les riverains sont fortement mobiliser) ;
- la détérioration agressive de l’environnement urbain.

Le collectif appelle les adhérents et visiteurs du site de Priartem à le soutenir en signant la pétition.

Dans la presse

JPG - 1.5 Mo
Ouest France 01/09/09
JPG - 889.2 ko
Pays d’Auge 01/09/09
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :