Grenelle des antennes relais : les associations appellent à y participer ET à amplifier la mobilisation !
par Priartem et Agir pour l’Environnement
Suite à l’arrêt de la cour d’ appel de Versailles enjoignant Bouygues Telecom à démonter une antenne relais, le Gouvernement semble prendre enfin la mesure de la controverse opposant les riverains d’ antennes et élus locaux aux opérateurs.

Annoncé pour le 19 mars prochain par la ministre de la Santé et la secrétaire d’ Etat au développement numérique, ce Grenelle des antennes relais réunirait « opérateurs de téléphonie, radiodiffuseurs, associations d’élus et de consommateurs, scientifiques ». Par mégarde, la ministre de la Santé organisant le plan de table semble avoir omis les associations de riverains et de protection de l ’environnement !

Les associations s ’interrogent sur cet oubli : « La mise à l’ écart de certains acteurs engagés est-elle le résultat d‚une simple étourderie, d’ un acte manqué ou d’une volonté politique d’exclure du débat les associations les plus à même de tenir tête au lobby de la téléphonie mobile ? »

Les associations mobilisées revendiquent une place active dans ce grenelle, non pas par principe, mais pour que la voix des riverains d’ antennes relais puisse être portée efficacement. L’ expérience du Grenelle de l’ environnement doit nous éclairer et nous amener à être plus exigeant en terme de procédure et de résultat.

Les associations ne participeront à ce Grenelle qu’ à la condition de connaître à l’ avance les suites institutionnelles que le Gouvernement compte donner à ce sujet particulièrement brulant. En effet, pour que ce Grenelle des antennes relais ne se résume pas à une grande messe sans suite, il y a nécessité à accepter un débat pluraliste, contradictoire et transparent.

Agir pour l’ Environnement et Priartém seront reçues par le cabinet de Nathalie Kosuisko-Morizet le 24 février prochain. Ce rendez-vous sera l’ occasion de faire le point sur l’organisation de ce Grenelle des antennes relais.

Dès à présent, et parce qu’un Grenelle ne peut se résumer à une rencontre multi-acteurs, Agir pour l’ Environnement et Priartém appellent l’ensemble des collectifs opposés à l’installation anarchique d’ antennes relais à organiser débats et mobilisations afin de maintenir une pression locale salutaire, seule à même d’ obtenir des résultats en matière d’ encadrement réglementaire.

Les associations appellent les riverains d’antennes relais à signer massivement la pétition électronique mise en ligne sur le site http://www.tchermobile.org/ et à participer à la campagne de mobilisation citoyenne « Portables, antennes relais, wifi : Un nouveau TcherMobile ? » soutenue par dix associations et syndicats.

 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :