Etude Cochin sur l’hypersensibilité électromagnétique : une étude bien mystérieuse, un prétexte pour ne pas agir ?
par Priartem et le Collectif des Electrosensibles de France - Thème : Information scientifique :: La gestion des risques
Communiqué de presse - le 24 mai 2013

Annoncé par Marisol Touraine (1), Ministre de la Santé le 25 avril à l’Assemblée Nationale, le protocole de l’étude Cochin devait être rendu public sur Internet.

A la date du 21 mai, l’étude est effectivement référencée sur le site américain clinicaltrials.gov (2) sous forme de protocole résumé.

Le collectif des Electrosensibles de France estime que cela ne répond pas à ce qu’il réclame en vain depuis des mois, à savoir le protocole complet de l’étude, qui a servi à autoriser l’étude.

Pour Manuel Hervouet, cofondateur du collectif, cette publication partielle est encore un moyen de répondre à côté de la question posée : « Les informations délivrées sur internet sont une traduction en anglais de ce que nous savions déjà. Nous demandons le protocole complet pour connaître la justification de l’étude avec sa bibliographie, ses objectifs, les méthodes et matériels utilisés, le traitement des données... Le but de l’étude est d’évaluer la prise en charge mais on ne connaît ni la nature de cette prise en charge ni les critères pour évaluer un éventuel bénéfice. Nous ne sommes pas chercheurs, certes, mais nous avons toute légitimité pour ouvrir le débat sur ces questions. Le minimum, c’est de pouvoir disposer de ces informations cruciales. »

Sophie Pelletier, chargée de la veille scientifique au collectif s’interroge : «  Comment pourrions-nous faire confiance, sur un sujet aussi sensible, à une telle étude, basée sur des a priori biaisés (4), qui fait tant de mystère sur son contenu réel et dont le conseil scientifique, du peu que nous en sachions, peine à se réunir ?  » Elle poursuit :« Nous avions identifié dès les premières présentations de l’étude des biais dans sa conception (3), qui n’ont jamais été corrigés ni même admis par l’équipe. Ces biais sont aujourd’hui confirmés par les informations qui nous remontent du terrain. Comment, par exemple, va-t-on traiter le cas de cette patiente, rendue hypersensible à cause d’un transformateur électrique alors que le boîtier de mesure ne prend pas en compte ces fréquences ? ».

Pour Janine Le Calvez, présidente de Priartem, la situation doit être éclaircie : « Les électrosensibles mais aussi l’ensemble de la société, ont besoin de transparence et de confiance sur cette question. Nous avions fait des propositions au Ministre de la santé dès le lancement de l’étude pour garantir déontologie et concertation aussi bien dans le domaine de la recherche que de la prise en charge, sans réponse à ce jour. »

Le Collectif des Electrosensibles de France et Priartem demandent à ce que toute la lumière soit faite sur l’étude Cochin, notamment par la communication du protocole complet et la convention signée avec les partenaires de l’étude, et que les pouvoirs publics cessent de se réfugier derrière cette étude qui n’a jamais été conçue de manière à faire progresser la connaissance mais sert à enterrer le problème jusqu’en 2016 au moins.

Nous demandons que sans attendre, un plan d’actions transparent et concerté soit engagé pour répondre aux situations d’urgence et éviter que de nouvelles personnes soient atteintes.

Le Collectif des Electrosensibles de France et Priartem

- 1 http://www.electrosensible.org/b2/i...
- 2 http://clinicaltrials.gov/ct2/show/...
- 3 http://www.electrosensible.org/b2/i...
- 4 http://www.electrosensible.org/b2/i...

Contact presse :

Collectif des Electrosensibles de France

Priartem : 01 42 47 81 54 - contact [ at ] priartem.fr - www.priartem.fr/

Dossier :

➢ Courrier à Madame la ministre de la Santé - Marisol TOURAINE - un Plan d’action concerté pour la prise en charge et la prévention de l’hypersensibilité électromagnétique : Cliquez pour ouvrir

➢ Courrier APHP - Etude Cochin, pour une mise en oeuvre d’un processus transparent et concerté, communication du document ayant servi de base à l’autorisation de l’étude : Cliquez pour ouvrir

➢ Courrier à l’INVS - Prévalence, incidence, fardeau de l’hypersensibilité électromagnétique : Cliquez pour ouvrir

Mots-clés associés à cet article : Electrosensibilité
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :