En Grande-Bretagne, la grogne monte chez les riverains d’antennes
par Priartem
Selon un article du Guardian, les mobilisations citoyennes contre les antennes se multiplient en Grande-Bretagne. Les riverains soutenus par plusieurs mouvements, notamment les mouvements écologistes, se battent pour empêcher la pose d’antennes sur les hôpitaux, les logements sociaux et dans les zones où ils risqueraient de dénaturer la beauté du paysage.

En Grande-Bretagne, la grogne qui monte chez les riverains d’antennes est aujourd’hui relayée par une pétition signée par 150 députés

La mobilisation citoyenne commence à porter ses fruits puisque fin mars 2004, la commission Environnement du Parlement écossais a rédigé un rapport dans lequel elle recommande que la pose des pylônes soit soumise à une autorisation préalable des pouvoirs publics, ce qui est déjà le cas chez nous pour la majeure partie des installations.

Dans ce même rapport, les députés conseillent aux autorités locales d’appliquer « le principe de précaution en évitant l’implantation d’antennes à -proximité des écoles, des hôpitaux et des zones résidentielles ». « Si cette recommandation devient loi », écrit le journaliste du Guardian, «  il s’agira du premier coup porté à l’incroyable révolution de la téléphonie mobile. »

Par ailleurs, 150 députés britanniques ont signé une motion appelant à plus de prudence et à une réglementation plus stricte en la matière. L’association des collectivités locales qui représente 150 communes d’Angleterre et du pays de Galles, s’est également prononcée en faveur de l’interdiction à proximité des établissements scolaires, des établissements hospitaliers et des zones d’habitation

La prise de conscience des élus britanniques semble ainsi en avance sur celle de nos élus. La comparaison entre l’appel à la prudence de l’association des collectivités locales et le Guide des bonnes pratiques signé par l’Association des Maires de France qui se satisfait de l’application d’une réglementation totalement laxiste en est la parfaite révélation.

Pour ce qui concerne les parlementaires, nous espérons que le mouvement qui s’amorce autour de la préparation d’une proposition de loi nous engage dans une voie réglementaire réellement en phase avec les principes qui doivent être affichés dans notre constitution, et, notamment, le principe de précaution.

 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :