Communiqué : EHS - lettre ouverte à la Ministre de la Santé
par PriartemCollectif

Communiqué de presse Paris, le 14 novembre 2012

Lettre ouverte à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé - Marisol Touraine, pour une prise en charge globale de l’électrohypersensibilité

Pour la première fois, un collectif de personnes victimes d’électrohypersensibilité (EHS) – « le collectif des électrosensibles de France » – soutenu par trois associations nationales – Priartem, Agir pour l’environnement et Le Lien – propose une plateforme de prise en charge globale de cette maladie environnementale émergente.

L’absence d’actions des pouvoirs publics conduit aujourd’hui à des ruptures sociale et professionnelle, et à des situations confinant à la maltraitance voire à la mise en danger. L’exemple le plus frappant en est l’impossibilité pour une personne victime d’électrohypersensibilité, d’accéder aux soins hospitaliers eu égard au déploiement de technologies sans fil dans les centres de soins.

Trop souvent la question de l’EHS est limitée à la question des zones blanches ou renvoyée à l’unique étude de prise en charge de l’hôpital Cochin, disqualifiée scientifiquement et déontologiquement dès son lancement.

Si la création de zones-refuge est une nécessité absolue pour la prise en charge immédiate des cas les plus lourds, elle ne peut être considérée comme la seule action à mettre en place. La plate-forme revendicative transmise à la Ministre traite la question dans toutes ses dimensions, qu’elles soient temporelles (situations d’urgence, actions à court terme ou plus long terme), scientifiques (nécessité de connaissance pour prévenir et guérir) ou encore sociétales (nécessité d’une reconnaissance des personnes atteintes et gestion de leurs situations dans une perspective de garantie des droits des personnes).

Cette plate-forme complète les exigences générales que portent les associations signataires pour la protection de la santé publique : réduction des expositions, application du principe ALARA, réglementation des sources proches… nécessaires aussi bien pour la protection de la population que pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes hypersensibles au quotidien.

Le nombre croissant de personnes devenant hypersensibles à cette pollution peut être considéré comme constituant une « population sentinelle » au sein de laquelle on compte de plus en plus de jeunes, qui nous envoie « in vivo » un signal fort des désordres sanitaires à attendre si aucune mesure n’est prise.

Le collectif et les associations qui le soutiennent demandent donc l’organisation d’un débat public afin de tirer toutes les conséquences pour la société des impacts de l’exposition à une pollution électromagnétique généralisée et de plus en plus composite et de prendre les mesures administratives et législatives urgentes qui s’imposent.

Courrier envoyé à Madame la Ministre :

Dossier de presse & Pièces jointes au courrier :

Contacts presse : Plus d’informations :

Priartem : 01 42 47 81 54

Le Collectif : 09 72 35 48 05 ; presse@electrosensible.org www.electrosensible.org

Le Lien : madeleine_madore@yahoo.fr lelien-association.fr

Agir pour l’Environnement www.agirpourlenvironnement.org

Mots-clés associés à cet article : Electrosensibilité
 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :