A l’origine de Priartem, le pylône de l’Ile aux Moines
par Priartem - Thème : Les antennes contestées
En 2000, pour avoir plus de poids pour soutenir l’ensemble des riverains concernés par des situations similaires - témoignages reçus de toute la France - l’Association nationale Priartem a vu le jour...

Ile aux Moines (Morbihan - 56)

Installation pylône Ile aux Moines

- Type d’installation : pylône de 16 m, rallongé par 2 mètres de paratonnerre, avec 3 antennes

- Opérateur : France Télécom

- Date d’installation : déclaration de travaux déposée le 03 02 1999 ; autorisation de travaux accordée par la mairie : 11 03 1999

- Terrain : terrain communal, tout près d’un local technique France Télécom existant (coeur du bourg, site protégé)

- Distance par rapport à l’habitation la plus proche (mesures effectuées par huissier)

  • 2, 75 m du mur de séparation ;
  • 5, 95m d’un local professionnel (studio d’enregistrement) ;
  • 17, 53m de la maison d’habitation (6 fenêtres donnant directement sur le pylône)

Conditions de l’installation :

  • accord donné par la mairie et les Bâtiments de France ;
  • autorisation de travaux affichée dans un endroit non visible de la voie publique (constat d’huissier) ;
  • confusion au sein du conseil municipal qui estime avoir été berné par France Télécom
  • installation le 9 juin 1999 par hélicoptère et par surprise

Effets sur les riverains

- Crainte pour la santé des riverains les plus proches.

  • démangeaisons ; picotements dans la tête ; problèmes hormonaux ; hausse de la tension ;
  • interférences sur la télévision (inutilisable) et sur certains appareils professionnels

Pylône Ile aux Moines

- Trouble anormal de voisinage ;

  • omniprésence immédiate de cette installation portant atteinte à " l’intimité " de chez soi et à la quiétude du lieu ;
  • désertion de la maison et du lieu professionnel
  • dévalorisation conséquente de la propriété

Actions des riverains

- Création de l’association locale CIDRE (Comité Ilois de Défense et de Respect de l’Environnement) ; puis création de l’association nationale PRIARTeM...
- pétitions
- courriers à destination du maire, au préfet
- courriers à destination de France Télécom
- En 2000, pour avoir plus de poids pour soutenir le riverain le plus proche dans ses démarches judiciaires, et parce qu’il recevait des témoignages de situations similaires de toute la France, l’Association nationale Priartem a vu le jour...

Action du riverain le plus proche

- courriers sans effet : au maire ; au préfet, aux ministres ; à l’opérateur...
- problème relayé par de nombreux médias


Procédures judiciaires engagées par le voisin le plus proche :

- auprès du Tribunal de Grande Instance de Vannes : le 27 mars 2001 le Tibunal ordonne l’enlèvement du pylône ;
- France-Télécom fait appel de ce jugement : la Cour d’appel de Rennes, le 9 juillet 2001, confirme l’exécution provisoire.
- France-Télécom fait appel sur le fond : le 18 décembre 2001, la Cour d’appel de Rennes déboute le requérant : annulation du jugement précédent et le pylône reste en place. En janvier 2002, dépôt d’un recours en cassation contre cette décision : recours rejeté. .

Procédures judiciaires engagées par d’autres riverains :

- auprès du Tribunal administratif de Rennes : requête en annulation déboutée


Le pylône ne bougera pas, c’est la victime - le riverain le plus proche - qui déménage....

 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :