17 juin 2010 - par Priartem
Alain Juppé, Maire de Bordeaux a pris, le 12 février 2010, un arrêté afin d’encadrer l’installation de nouvelles antennes sur le territoire communal et notamment d’interdire toute nouvelle implantation à moins de 100 mètres d’un établissement accueillant des populations sensibles et tout particulièrement des enfants de moins de 12 ans.
24 juillet 2009 - par Priartem - Grenelle
26 avril 2009 - par Autre
1er mars 2009 - par Priartem - Enfants

Chantal Jouaneau, nouvelle secrétaire d’Etat à l’écologie, vient d’annoncer qu’elle est favorable, au nom du principe de précaution, à l’interdiction de la commercialisation des portables spécifiquement destinés aux enfants.

Cette annonce pourrait correspondre à ce que nous demandons depuis plusieurs années si elle n’était pas accompagnée immédiatement d’une restriction importante et pour nous inacceptable : enfants de moins de 6 ans....

6 février 2009 - par Priartem et Agir pour l’Environnement
En rejetant l’amendement n°590 déposé par Marie-Christine Blandin relatif à l’exposition des riverains d’antennes relais, la majorité sénatoriale a une fois encore fait la preuve de son incapacité à écouter les voix de plus en plus nombreuses appelant à une prise en compte du principe de précaution en matière de téléphonie mobile.
7 octobre 2008 - par Priartem
Communiqué de presse
Ce matin, à l’Assemblée nationale, dans une question au Ministre de l’Ecologie, Patrick Braouzec a demandé que soit promulguée une loi qui définisse une norme de protection pour les populations soumises à l’exposition aux champs électromagnétiques de la téléphonie mobile. S’appuyant sur le rapport BioInitiative et le vœu du parlement européen pour que soit revues les valeurs recommandées, en 1999, par la Commission européenne, jugées obsolètes, Patrick Braouzec a réclamé la définition d’une valeur-limite d’exposition à 0,6 V/m. Il a mis en avant le principe d’équité entre les citoyens pour soutenir son exigence d’une norme nationale.
22 septembre 2008
Dans le cadre d’un texte portant sur le dossier de la santé environnementale, voté la semaine dernière par 522 voix contre 16, et adressé à la Commission, le Parlement européen s’est inquiété de l’état actuel du dossier de la téléphonie mobile. Il a, notamment, insisté sur l’inadaptation des valeurs recommandées depuis 1999 par la Commission européenne.
15 mars 2008 - par Priartem

La réglementation est fixée par deux textes :

- la loi de juillet 96 qui définit les procédures administratives règlementaires à respecter en vue de l’installation d’une station de base de téléphonie mobile
- le décret du 3 mai 2002 qui définit des valeurs maximales d’exposition du public.

Cette règlementation est dans les deux cas extrêmement favorable aux opérateurs puisqu’elle leur permet de disposer d’une procédure allégée de permis de construire (simple déclaration de travaux) et leur donne une très grande latitude quant aux choix d’implantation.

1 | 2 | 3 | 4

 
P.R.I.A.R.T.EM - Association Loi de 1901
Boite 64 - 206 quai de Valmy - 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65 - Contactez-nous
Mentions légales - Site réalisé sous SPIP par One2net

Site référencé par :